La folie Starbucks

Starbucks coffee, tout le monde connaît forcément cet endroit où l’on peut acheter du café à des prix exorbitants. Entre nous, on est d’accord, c’est vraiment très très bon, mais il faut quand même éviter d’y aller régulièrement, pour notre porte monnaie, mais aussi pour notre santé !
Un documentaire proposé par la chaîne Arte est disponible sur YouTube, il revient en détail sur la marque, sa stratégie marketing et commerciale et le « côté obscur » de l’entreprise. Je l’ai regardé hier et j’ai eu envie de vous en faire un article. J’insère le lien si vous êtes intéressé par le sujet et si vous voulez en savoir plus sur Starbucks coffee.

L’enseigne

En 1971, Starbucks Coffee vend du café haut de gamme en grains. Depuis, l’innovation et le développement est au centre des préoccupations. Howard Schultz, le nouveau PDG de la marque a transformé l’enseigne en un incroyable business. Aujourd’hui, le géant du café est implanté dans 78 pays, rien que ça. C’est un peu un symbole de la mondialisation, tout comme Mac Donald ou Coca-Cola. La multinationale est omniprésente depuis longtemps dans toutes les grandes villes du monde. La charte graphique reste la même pour tous les magasins mais les styles architecturaux sont très différents les uns des autres ce qui ajoute un charme particulier aux magasins.

shop

Les produits coffee

Chez Starbucks vous retrouvez bien sur du café, mais surtout beaucoup de boissons très sucrées comme le Frapuccino, le macchiato, l’americano glacé, le latté, le thé glacé… Il ne manque pas de choix. Et évidemment, vous ajoutez à cela un sirop vanille caramel ou chocolat et vous ne résistez pas non plus au supplément chantilly donc vous payez votre boisson 5 à 7 euros en général. Le prix dépendra des suppléments que vous ajoutez et de la taille du gobelet, mais qui va chez Starbucks prendre un simple café ? L’entreprise Starbucks café propose aussi des pâtisseries et donne aujourd’hui l’allure d’un fast food. Des études ont d’ailleurs démontré que certaines boissons pouvaient contenir 10 à 25 cuillères de sucre…

La stratégie marketing

L’entreprise a pour simple vocation de valoriser le client: « Ils ne veulent pas dire n° 26, votre boisson est prête, ils disent Luc, votre boisson est prête ». Le fait d’écrire le prénom du client sur son gobelet lui apporte une certaine reconnaissance sociale. Voilà ce qu’on appelle une idée de génie. Et le documentaire prouve que nous sommes prêt à payer le prix pour l’expérience Starbucks, que nous allons chez Starbucks Coffee pour nous prouver à nous-même et aux autres que nous pouvons nous le permettre. L’enseigne a donc réussi à conquérir les classes moyennes urbaines en les faisant passer pour des « êtres sophistiqués ».

Les failles

Premier hic: malgré une communication responsable en faveur de l’environnement, Starbucks produit des gobelets non recyclables. Difficile à comprendre pour une entreprise qui vend des milliards de gobelets par an… Aussi, nous pouvons découvrir dans le reportage, la pression et les conditions de travail que subissent les salariés au quotidien . Cerise sur le gâteau, l’enseigne ne paye pas ses impôts en France, tout comme Google ou Apple, spécialistes de la fraude fiscale.

Je vous laisse regarder le documentaire pour vous faire votre propre avis sur la marque. Il est vraiment intéressant, j’ai dévoré les 90 minutes. J’aimais et j’aime aller au Starbucks café, mais occasionnellement puisque j’estime que les prix ne sont pas justifiés.

Publicités

Publié par

Margaux

Fan de lavande, d'avocat et de voyage

Une réflexion sur “La folie Starbucks”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s